UNION SPORTIVE DE VERNASSAL : site officiel du club de foot de VERNASSAL - footeo

Les Bleus se prennent les crampons dans le gazon

19 mars 2014 - 18:36

On les croyait guéris... rechutés ils ont!

Rassurant lors de leurs 2 dernières prestations, les Bleus affrontaient ce dimanche et à domicile, l’équipe de Paulhaguet, adversaire direct dans la course au maintien. Les bonnes dispositions des semaines précédentes se confirmèrent rapidement. En effet, dès le coup d’envois,  on sent l’équipe locale plus présente dans les duels, plus incisive dans ses attaques  et faisant preuve d’un collectif sans faille. Ce climat de confiance leur permit de prendre l’avantage à la demi-heure de jeu avec une bonne passe en profondeur de Sergio Ribeiro, à destination de Guillaume Lopes légèrement excentré sur le côté droit, ce dernier enchaine une frappe croisé qui trouve le petit filet opposé pour le 1 à 0. La 1ère période continua sur la même lancé avec des Bleus plutôt sereins multipliant les occasions de but jusqu’à la pause mais sans concrétiser. Au retour des vestiaires, Vernassal est toujours gonflé à bloc et veut accélérer un peu plus pour faire le break. Les occasions continuent de se multiplier durant les 10ères minutes avec notamment une magnifique reprise de volée de Gaétan Condon sur le poteau. Malheureusement, rien ne devait rentrer et ce manque de réussite allait contribuer à semer le doute dans les rangs ces locaux. Ces derniers ralentissent la cadence et commencent même inconsciemment à reculer, en voulant peut être préserver le but d’avance. Du coté visiteur, on a senti le vent tourné, on arrive  1ers sur le ballon, on prend l’ascendant dans les duels et on s’approche de plus en plus souvent des cages d’Anthony Chacornac si bien que l’égalisation arriva à l’heure de jeu : un ballon qui traine dans la surface, les bleus qui peinent à se dégager, il n’en faut pas plus à l’adversaire  pour se saisir du cuir et le mettre au fond. Ce but sonna le glas pour les locaux. Plein de bonne volonté, ils repartirent de l’avant pour reprendre le dessus. Malheureusement, les actions sont moins construites et la sérénité n’y est plus provocant  erreurs et perte de balle. Qui plus est, ils s’exposent à des contres, dont l’un devait faire mouche à moins de 10 minutes de la fin, poussant les bleus à courir après le score en vain jusqu’à la fin du match qui s’acheva sur un amer 1 à 2 pour Paulhaguet.

Commentaires