UNION SPORTIVE DE VERNASSAL : site officiel du club de foot de VERNASSAL - footeo

LES BLEUS DEROUILLENT

19 septembre 2016 - 14:34

Ce week-end, alors que l'équipe féminine avait courageusement ramené le nul 0 à 0 de Fontannes, les bleus sont allés défier Rosière sur son terrain synthétique : il faut croire que les Bleus n'ont pas aimé l'artificiel et préfèrent le naturel.

En effet, le coup d'envois est donné à 15h00, l'équipe locale engage, passe en retrait, écarte sur l'aile droite, déborde.... devant la violence de ce qui a suivi et pour ne pas heurter la sensibilité de nos jeunes supporters, nous vous proposons une petite histoire drôle durant la période la plus violente de ce match :

Un couple de parisiens décide de partir en week-end à la plage et de descendre au même hôtel qu'il y a 20 ans, lors de leur lune de miel.
Mais, au dernier moment, à cause d'un problème au travail, la femme ne peut pas prendre son jeudi.
Il est donc décidé que le mari prendrait l'avion le jeudi, et sa femme le lendemain.

L'homme arrive comme prévu et après avoir loué la chambre d'hôtel, il se rend compte que dans la chambre, il y a un ordinateur avec connexion à Internet. Il décide alors d'envoyer un courrier à sa femme. Mais il se trompe en écrivant l'adresse.

C'est ainsi qu'à Perpignan, une veuve qui vient de rentrer des funérailles de son mari mort d'une crise cardiaque reçoit l'Email.

La veuve consulte sa boîte aux lettres électronique pour voir s'il n'y a pas de messages de la famille ou des amis. C'est ainsi qu'à la lecture du premier d'entre eux, elle s'évanouit. Son fils entre dans la chambre et trouve sa mère allongée sur le sol, sans connaissance, au pied de l'ordinateur.

Sur l'écran, on peut lire le message suivant:

'' A mon épouse bien-aimée, je suis bien arrivé.

Tu seras certainement surprise de recevoir de mes nouvelles maintenant et de cette manière. Ici, ils ont des ordinateurs et tu peux envoyer des messages à ceux que tu aimes. Je viens d'arriver et j'ai vérifié que tout était prêt pour ton arrivée, demain vendredi.

J'ai hâte de te revoir.

J'espère que ton voyage se passera aussi bien que s'est passé le mien.

P.S. : Il n'est pas nécessaire que tu apportes beaucoup de vêtements : il fait la chaleur d'enfer ici !

 

Les débats les plus violents étant terminés, nous pouvons reprendre le résumé de la rencontre, 85ème minute Gaétan Condon récupère le cuir aux abords de la surface, élimine un défenseur et crucifie le gardien adverse pour la réduction du score et le sauvetage de l'honneur. Il ne se passera plus grand chose sur les 5 dernières minutes et le score final est donc lourd avec un 9 à 1.

Commentaires